Quels sont les objectifs de la formation permis d’exploitation ?

Les boissons sont regroupées en plusieurs catégories pour faciliter les autorisations nécessaires pour les commercialiser, c’est-à-dire les licences adéquates. En fonction, de la catégorie de la boisson varie la licence nécessaire pour sa commercialisation. Seulement, il est bon à savoir que vous devez au préalable avoir un permis d’exploitation pour obtenir une licence puisqu’il fait partie des dossiers requis pour la demande de licence. On va vous faire part des différentes catégories de boissons pour bien comprendre les propos avancés dans cet article. Et en dernier, on vous citera les objectifs de la formation permis d’exploitation qui est désormais un passage obligatoire pour les exploitants de nos jours.

Quelles sont les catégories de boissons ?

Permis d'exploitation04Il est important de connaître les différentes catégories de boissons puisque la possession d’un permis d’exploitation est exigée pour un débit de boissons de 2ème, 3ème et 4ème catégorie. Les boissons inclus dans la 1ère catégorie sont les eaux minérales, les jus naturels, les thés, les infusions, les chocolats chaud et les jus gazeux non alcoolisés. La 2ème catégorie rassemble les boissons fermentées non distillées comportant moins de 3 degrés d’alcool comme le vin, la bière, les jus de fruit et légumes fermentés. Dans la 3ème catégorie, on distingue les boissons non distillés inférieur à 18 degrés tels que les vins de liqueur, apéritifs à base de liqueur et de vin. Et les boissons alcoolisées sont groupées dans la 4ème catégorie à l’exemple du tafia et les rhums. Alors, si vous vendez des boissons obtenues par distillation et par fermentation, vous constaterez que vous êtes contraint de suivre la formation pour le permis.

Les objectifs de la formation permis d’exploitation

La formation pour l’obtention d’un permis d’exploitation présente plusieurs objectifs. Elle sert à informer les exploitants de leurs droits et de leurs obligations en leur apprenant les différentes lois régissant les débits de boissons. Elle les instruit sur les différents types de boisson et les règlementations liées à la vente de boisson alcoolisée tels que les arrêtés préfectoraux et municipaux. La formation leur permettra de savoir leur responsabilité civile et pénale. Les exploitations seront informées des conditions d’ouverture de leur établissement et de différentes sanctions administratives et pénales liés au débit de boissons pour appréhender les risques professionnels. Ils seront sensibilisés à la lutte contre l’alcoolisme, la protection des mineurs, le respect des droits d’auteur et du voisinage surtout côté bruit et en dernier la répression de l’ivresse en public.