Que faire lorsque je me fais harceler sur internet

Aujourd’hui, l’internet est accessible pour tout le monde, ainsi, n’importe qui peut publie des contenus, rechercher des informations en toute liberté. Avec le développement des réseaux sociaux, qui sont également  accessibles via les appareils mobiles, le partage des informations se fait de façon très rapide. Cependant, les moyens de communication électroniques, comme les SMS, les chats ou les réseaux sociaux sont également utilisés pour menacer ou humilier quelqu’un ; c’est ce qu’on appelle un harcèlement virtuel, les résultats peuvent être tout aussi graves que ceux d’un harcèlement en vrai. Donc, chaque individu devra apprendre à reconnaitre et à gérer chaque situation de harcèlement virtuel avant qu’elle ne dégénère.

Chercher à reconnaître les signes

harcèlement virtuelLorsqu’il s’agit d’un harcèlement virtuel, c’est souvent une personne qui harcèle une autre à travers les mails, les messages, ou les discussions instantanées des réseaux sociaux. Il s’agit d’un harcèlement virtuel, si une personne envoie des messages verbaux haineux ou menaçants : les insultes, les tentatives d’influencer le comportement de l’autre, le menace de dévoiler les informations embarrassantes, les menaces de violences physiques. Les images embarrassantes ainsi que le flot ininterrompu de messages sont également considérés comme un harcèlement. C’est la forme directe, mais une autre forme de harcèlement consiste à menacer la victime en contactant son entourage. En utilisant cette méthode indirecte, les harceleurs peuvent publier des messages humiliants ou des rumeurs et des ragots sur les réseaux sociaux ou par d’autres moyens de communication électronique.  Ils peuvent également partager des photos embarrassantes qui ont été retouchés pour humilier la victime sur les réseaux sociaux…

Agir au bon moment

Tout d’abord, la victime devra essayer d’identifier la cause du harcèlement. Dans la plupart des cas, le harceleur peut être un ami, un ex, le partenaire d’un ex…S’il est possible d’avoir une discussion avec cette personne, on peut lui demander d’arrêter. Pourtant, la discussion ne servira probablement à rien si la victime n’arrive pas à identifier la personne. Si la discussion ne marche pas, cesser de répondre à son message, car l’harceleur veut une mauvaise réaction sur la victime. Il faut donc éviter de la menacer car cette réaction l’encourage à persévérer dans ses mauvais comportements.  La victime devra enregistrer l’heure et la date de l’envoi de chaque communication et des autres contenus. Afin de se protéger, la victime devra mettre fin aux menaces en bloquant le harceleur. Il suffit de retirer ou de bloquer la personne dans les chats, dans la liste d’amis pour qu’elle ne puisse pas renouer le contact. Pour mettre fin aux éventuelles menaces virtuelles, il faut demander de l’aide extérieure. En effet, un harcèlement par le biais d’internet est un délit.