Cybercriminalité, des chiffres de plus en plus alarmants

Nicolas Gaiardo s’est fait connaître grâce aux actions qu’il mène pour lutter contre les arnaques du web. Cette forme de cybercriminalité tend à se développer ces dernières années. L’enquête des journalistes d’Envoyé Spécial a mis en évidence que plus de 24 000 Français ont perdu de l’argent en allant sur des sites internet illégaux en 2015. C’est une situation alarmante qu’il faut communiquer au plus grand nombre afin de réduire le nombre des victimes.

Le concours des medias pour informer les internautes des méfaits des arnaqueurs

Nicolas Gaiardo travaille de concert avec les medias pour faire connaître ses actions contre les sites illégaux. Il est important d’informer les gens sur les modes opérationnels des escrocs sur le net et notamment sur les marchés financiers. Nicolas Gaiardo est un trader repenti. Il a pratiqué cette activité il y a quelques années, mais son chemin a croisé celui d’un faux courtier qui l’a dupé. Il perd alors une somme colossale. C’est ce qui l’a amené à créer un blog pour réunir les investisseurs potentiels du trading, les futurs épargnants et les victimes de ces arnaqueurs. La création de ce blog a notamment permis de mettre en avant les divers secteurs d’activité dans lesquels les victimes ont investi. Ce sont entre autres le trading par le biais des options binaires et les investissements dans les terres rares et les métaux précieux. Pour en savoir plus, le site Warning Trading informe les internautes des activités de Nicolas pour mettre à nu tous ces escrocs en ligne. Mais Mediapart ou 01net.com, BFM Business et France 2 sont aussi intervenus pour faire connaître ses efforts et ses différentes réalisations.

Le rôle de l’Autorité des Marchés Financiers ou AMF

C’est une institution financière qui dispose d’une autonomie financière et dont les missions consistent à veiller à la protection de l’épargne investie dans les instruments financiers, à l’information des investisseurs et au bon fonctionnement des marchés d’instruments financiers. C’est dans ce cadre que l’AMF a sorti une liste des sites illégaux : 200 sites sont recensés dans cette liste noire en 2010. En 2016, les gendarmes financiers en comptent 250. Mais l’on ne peut pas être sûr que cette liste soit complète, puisque de nombreux sites sont chaque jour créés. L’AMF reçoit dans les 10 000 appels et plus par an de la part de gens qui veulent avertir des irrégularités et de contenus douteux sur un site de placement. De même, elle a aussi inventorié 12 000  personnes victimes des arnaques financières. Warning Trading travaille avec l’AMF et pour en savoir plus sur le site w-trading, il s’avère essentiel de bien connaître Nicolas Gaiardo.