Auto-école : les précautions à prendre au moment de choisir l’école de conduite

Pour tous candidats au permis de conduire, la vigilance est toujours de mise au moment de choisir l’école de conduite. Certes, les critères de choix sont nombreux. Mais les candidats ignorent souvent que l’auto-école a également des obligations. Pour que la formation en conduite se déroule dans les meilleures conditions, certaines précautions doivent être prises, notamment au moment de la sélection de l’école de conduite. Voici les points à passer au crible au moment de faire jouer la concurrence au niveau de différentes auto-écoles.

Conditions d’exercice

images.jpg1Le marché de l’auto-école est aujourd’hui en pleine effervescence qu’il s’avère de plus en plus difficile de trouver une bonne école de conduite sur un marché à très forte concurrence. Pour les candidats, il s’avère effectivement indispensable de s’adresser à une auto-école sérieuse et faisant preuve de professionnalisme pour s’assurer d’accéder à une formation de qualité et sécuritaire. Au moment de choisir une école de conduite, il convient alors de vérifier qu’il s’agit une auto-école agréée. L’agrément est en effet obligatoire, avec son numéro figurant sur toute la documentation. Le Centre Formation Sécurité Routière se veut être une véritable référence. L’école de conduite est même agréée « Permis 1 € par jour », justifiant de son partenariat avec l’Etat. Cet agrément permet alors aux apprentis de bénéficier d’un crédit permis, une facilité de financement pour la formation en code et en conduite.

Obligations d’information

Il faut noter également qu’une école de conduite est soumise à l’obligation d’information. Bien que les prix soient libres en France, ils doivent néanmoins faire l’objet d’un affichage au sein de chaque établissement d’enseignement à la conduite automobile. A l’extérieur, l’affichage doit être parfaitement lisible et visible. Il doit notamment comporter les différentes catégories de permis, les prestations à l’unité offertes, la durée de la formation, ainsi que les prix TTC. Pour le C.F.S.R. à Fontaine-lès-Dijon, la transparence est donc de mise. Dénomination précise, durée et prix TTC des prestations sont présentés aux candidats et figurent également sur le contrat. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’école de conduite procède toujours à une évaluation préalable du niveau de chaque candidat, afin de déterminer la durée de formation adaptée. Par ailleurs, le Centre Formation Sécurité Routière propose également des tarifs particulièrement avantageux pour justement faciliter l’accès au permis de conduire.

Contrat au moment de l’inscription

Beaucoup de candidats l’ignorent également, mais une école de conduite est dans l’obligation de remettre un contrat à l’apprenti. En effet, le contrat est primordial en cas de litige entre l’auto-école et le candidat. Le contrat engage de ce fait les deux parties, à savoir l’école de conduite qui est dans l’obligation de fournir une formation et de présenter le candidat aux examens. Dans ledit contrat doivent alors être mentionnés la dénomination ou la raison sociale de l’établissement de type Centre Formation Sécurité Routière, le nom de l’exploitant ainsi que l’adresse de l’école de conduite, le numéro et la date de son agrément. Le contrat comprend également le nom ainsi que l’adresse du candidat, de même que l’objet du contrat entre autres. Doivent également être détaillés dans le contrat le niveau de l’apprenti avant l’entrée en formation, d’où la nécessité de procéder à une évaluation préalable.

Délais de présentation aux examens

Par ailleurs, beaucoup de candidats passent aussi à côté d’un point pourtant majeur au moment de choisir une école de conduite, celui du délai de présentation aux examens. Avant de s’inscrire, il est alors primordial de se renseigner sur la date de passage de l’examen. Un délai de présentation prolongé aux examens peut effectivement obliger le candidat à reprendre de nombreuses heures de conduite. De même en cas d’échec, le délai de passage aux épreuves du permis ne doit pas être trop tardif, sinon le candidat devra également reprendre d’importantes heures de formation. Il faut en effet savoir que dans certains établissements, il faut attendre six mois, voire plus avant d’obtenir une date aux épreuves du permis. D’où l’importance de faire preuve d’une grande vigilance en ce qui concerne le délai de présentation aux examens.

Garantie financière

Enfin, la garantie financière est souvent négligée par les candidats. Il faut savoir dans un premier temps que la garantie financière n’est pas obligatoire en soi. Néanmoins, il s’agit d’une assurance pour les apprentis. Dans le cas du Centre Formation Sécurité Routière, les candidats bénéficient d’une garantie financière. En d’autres termes, si l’établissement venait à fermer ses portes durant la formation, les candidats ayant payés par avance leurs cours se verront remboursés de la somme correspondant aux prestations non consommées. Il faut comprendre que la formation à la conduite constitue un investissement plus ou moins important. Les écoles de conduite exigent le plus souvent le règlement par avance des prestations, bien que ce ne soit pas une généralité. La garantie financière permet ainsi de rassurer les candidats au permis de conduire.